Chez le Phaéton et dans l'univers mythique des peuples de la mer

Présentation

Sénégal - Découverte du Patrimoine Naturel et Culturel

Chez le Phaéton et dans l'univers mythique des peuples de la mer
(Nature, Civilisation et culture)

Voyage solidaire (1) :
5% du produit encaissé sur chaque participant seront reversés aux organisateurs du Tuuru de Mame Ndiaré.

Voulez vous découvrir les trésors naturels et culturels cachés de Dakar ? Alors Ecotour vous offre cette opportunité en vous proposant d'aller à la rencontre d'un oiseau rare, le Phaéton, et d'un peuple aux rites sacrés et mythiques, les lébous. Avec ces derniers vous voyagerez dans un monde mythique à travers un rituel sacré appelé tuuru commémoratif du génie Mame Ndiaré organisé une fois par an.

Le Phaéton, Phaeton aethereus mesonauta, qui appartient à l'ordre des Pélécaniformes et à la famille des Phaéthontidées, constitue une grande curiosité. C'est un oiseau d'une beauté exceptionnelle qui mesure 90 à 105 centimètres de long pour une envergure de 99 à 106 centimètres . Il a le dessus barré et le trait oculaire noir. Il présente un plumage blanc et noir par endroits, un bec rouge et une queue faite de longues plumes qui lui confère le nom de "Paille en Queue". Il l'agite élégamment au cours de la parade nuptiale.

Le Phaéton est une espèce pélagique, c'est à dire exclusivement présente en haute mer. C'est un excellent voilier mais incapable de marcher. Les Phaétons vivent en pleine mer et ont parfois été observés à plusieurs centaines de kilomètres de toutes terres. Ils trouvent leur repos en se posant sur l'eau et sont très rarement observables à terre en dehors de leur période de reproduction. Cependant, ils ne se reproduisent que dans trois lieux au monde : les îles Asunción, du Cap Vert et nos chères îles de la Madeleine à architecture spectaculaire de par ses colonnades prismatiques.

Les îles de la Madeleine offrent des conditions favorables à la survie du Phaéton. En effet, il s'y trouve une grande richesse biologique : abondance de poissons très variés, de mollusques, de crustacés et de micro organismes ; par ailleurs, le parc accueille d'autres colonies nicheuses et migratrices d'oiseaux aquatiques tels que certaines sternes, le cormoran, le fou de bassan, le labbe à longue queue, le milan noir, le bécasseau minute, le balbuzard pêcheur, l'aigrette, le héron cendré, etc.

La géologie n'est pas en reste pour ces oiseaux dans la mesure où les îles présentent des côtes en falaises contenant de nombreuses cavités qui leur servent de nids. Ces falaises sont d'une beauté singulière de par leur colonnades en forme de prisme. De plus ces îles nous accueillent à l'entrée par une piscine naturelle taillée dans la roche. L'érection des îles en parc national et leur caractère sacré pour la population autochtone, les protégent ainsi des impacts anthropiques. Ceci a favorisé l'implantation des oiseaux dans les îles.

Vous y retrouverez aussi une flore exceptionnelle : vous serez frappé par la forme des espèces ligneuses matérialisée par leur nanisme et leur aspect rampant qui sont en fait une adaptation aux conditions du milieu.

Après la visite des îles nous ferons un détour à la plage de Soumbédioune. Nous observerons le débarquement des pêcheurs artisanaux et découvrirons son marché aux poissons très coloré.

Dans un parcours riche en enseignements, vous aurez l'occasion également de découvrir une culture passionnante, celle de l'ethnie léboue, qui signifie peuple de la mer. Cette dernière a le pouvoir d'entrer en contact, de communiquer avec les génies. Au cours de ce circuit, vous assisterez à la vénération du génie protecteur de tout un village, celui de Yoff. A ce génie du nom de Mame Ndiaré est dédié un tuuru tenu chaque année. La date de ce tuuru est fixée par elle. Ainsi, elle apparaît dans un rêve et exhorte les prêtresses et particulièrement la grande prêtresse du tuuru à l'organiser. Il s'effectue habituellement entre décembre et février.

Le tuuru de Mame Ndiaré est le point de mire de tous les villageois de Yoff. Cet événement n'est pas sans intéresser les étrangers qui n'hésitent pas chaque fois à revenir revivre l'évènement. Ce tuuru vous amènera dans un monde mythique n'existant nul part ailleurs.

Cette vénération commémore l'indépendance de ce village d'un ancien royaume du Sénégal. L'indépendance a été acquise après une bataille durant laquelle Mame Ndiaré avait prêté main forte aux Yoffois. Ce tuuru dure 5 jours. Le premier jour comporte cinq étapes principales attachées chacune à un site : Diew, Dieufougne, Keusoup, Kheutgue et Soussegue. C'est pendant ce jour que les sacrifices en l'honneur du génie sont effectués. Les autres jours sont surtout réservés aux festivités.

Vous pourrez aussi découvrir le lien sacré qui unit les Yoffois à l'île de Teunguène. Celle-ci est située à quelque 300 mètres de Yoff. L'île de Teunguène est un exemple typique de conservation de la nature. Vu son intérêt, la population de Yoff l'a érigée en juin 1998 Aire du Patrimoine Communautaire reconnue par l'UNESCO et l'UICN. Depuis ils y veillent.

Elle peut être considérée comme l'un des sites protecteurs de ces villageois car étant la demeure du génie Mame Woré Moll. Certains sacrifices doivent être uniquement déposés dans cette île. Elle est essentiellement marquée par son caractère mythique et mystique.

L'île est un site sacré où les villageois qui ont des préoccupations pour eux ou pour le village traversent la mer et viennent y faire des prières. Il s'avère à chaque fois que leurs prières sont exaucées. Ainsi continuent-ils leur routine tout en ayant une pensée pieuse à l'île et à son génie : Mame Woré Moll.

Teuguène est aussi un site ornithologique. Ce qui y est rare, ce ne sont pas les oiseaux qui semblent s'y plaire à merveilles. Elle constitue ainsi un véritable plaisir pour l'œil avec une abondance d'oiseaux admirables au vol et qui attirent plus d'un.Auparavant, vous escaladerez les vestiges d'un ancien volcan actuellement éteint en forme de deux bosses, les Mamelles. Tout au long de l'escalade, vous remarquerez les différentes espèces végétales qui constituent sa flore. Une fois au sommet, vous serez en face du plus ancien phare de la région de Dakar. Les Mamelles, de par leur relief, offrent une vue panoramique de l'ensemble de la Presqu'île du Cap Vert.

Vous ne repartirez pas sans pour autant contempler la ville de la capitale sénégalaise où la téranga (hospitalité) trouve sa vraie signification. Vous aurez ainsi l'occasion de découvrir Dakar dans sa quasi globalité. Ceci vous permettra d'avoir de beaux souvenirs ancrés indelébilement et merveilleusement dans vos mémoires.

Toutefois, la destination que nous vous proposons ne s'explique pas. Elle se vit, elle se respire, elle s'observe, elle s'écoute et elle se découvre.

 

Sénégal nature et culture en images


Photos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoPhotos

EcoVidéos


Vidéos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoVidéos
Programme détaillé

10 jours / 9 nuits - Dakar / Dakar

Jour 1 : Arrivée à Dakar
Jour 2 : Découverte du Parc des Iles de la Madeleine
Jour 3 : Rencontre du Phaéton et des charmes de l'Ile
Jour 4 : Découverte de la mystérieuse île de Teunguène
Jour 5 : Rites du grand tuuru de Mame Ndiaré
Jours 6-7-8 : Festivités et manifestations culturelles
Jour 9 : La réception par la prêtresse
Jour 10 : Visite de la ville de Dakar et fin du séjour
La destination que nous vous proposons ne s'explique pas.
Elle se vit, elle se respire, elle s'observe, elle s'écoute et elle
se découvre
Dates de départ
Une seule date entre décembre et février
Le séjour sera organisé entre décembre et février de chaque année. Vous serez informer de la date exacte au plus tard 30 jours avant. En effet, cette date dépendra de la révélation que fera le génie Mame Ndiaré à la grande prêtresse concernant l'organisation du grand Tuuru.
Demandez un devis
Il n'y a aucune limite (budget, nombre de voyageur,  etc.) à ce que vous pouvez nous soumettre.
Informations pratiques
Code de conduite
Conditions de ventes
artdeco-h-328x140-3.jpg