Parc national des oiseaux de la Langue de Barbarie, entre fleuve et océan


La Langue de Barbarie est formée par un dépôt d'origine alluviale de 65 ha à partir du cimetière musulman de Guet Ndar jusqu'à l'embouchure. Orientée Nord-Sud, elle sépare le fleuve Sénégal à l'ouest et l'océan Atlantique à l'Est.

Son paysage se caractérise par une vaste plage de sable de 20 km bordée de filaos et sur la façade fluviale d'une frange d'arbustes serrés. Le relief est très peu accidenté et constitué d'un cordon littoral sablonneux. La durée d'insolation est estimée sur neuf mois.

C'est un écosystème fluvio-maritime exceptionnel, représentant une bande de terre en forme de langue tendue entre l'océan et le fleuve, un cas unique au monde.

La Langue de Barbarie est conquise dès le XVIème siècle par le navigateur portugais Denis Dias. Elle doit son nom au figuier de Barbarie qui poussait autrefois sur cette bande de sable.

La Langue de Barbarie abrite le parc national des oiseaux de la Langue de Barbarie créé en 1976. Le parc est situé à une vingtaine de kilomètres au sud de Saint-Louis du Sénégal vers l'embouchure du fleuve Sénégal. Il est inclus dans la réserve de biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal. Il s'étend sur une superficie de 2000 hectares et comprend l'estuaire du fleuve Sénégal, l'extrémité sableuse de la Langue, les marigots bordant le continent ainsi que deux îlots situés au milieu du fleuve.

L'embouchure et l'îlot aux oiseaux constituent les deux attractions naturelles dans un paysage estuarien d'une beauté exceptionnelle.

L'embouchure
C'est une jonction entre le fleuve et l'océan, formant ainsi une unité d'étendue d'eau, dont les eaux ne se mélangent jamais. Elle représente l'extrémité Nord de la langue de sable s'étirant progressivement vers le Sud (jusqu'au quartier des pêcheurs de Guet Ndar). Le bout de la langue est la principale attraction touristique du parc du fait de son panorama exceptionnel et des importantes concentrations d'oiseaux migrateurs, pélicans gris ou blancs, flamants, limicoles...

L'îlot aux oiseaux
Placé au milieu du fleuve à 5-7 km de l'embouchure, l'îlot aux oiseaux fait environ 100 à 120 m de diamètre. Il est colonisé par des graminées, des herbacées rampantes et des arbustes.
L’îlot accueille chaque année, d'avril à octobre, des milliers d'oiseaux migrateurs. Cette période correspond au temps de la nidification. Hypomea, pourpier de mer, Sporobolus constituent ainsi un tapis végétal particulièrement recherché par des nombreuses espèces nidificatrices d’oiseaux migrateurs constitués essentiellement de pélicans gris et blancs en nombre impressionnant d’Avril à Juillet, de mouettes à tête grise (3000 couples), de Goélands railleurs (2000 couples) et autres laridés (sternes royale, caspienne, fuligineuse), cormorans, vanneaux éperonnés, échassiers migrateurs se relaieront, de Mars à Juillet, pour y construire leurs nids et s’y reproduire.

Les plages sableuses de la lagune coté fleuve, servent quant à elles de reposoirs aux pélicans, ici très nombreux, aux limicoles, aux sternes et autres laridés. Le fleuve, qui dans le secteur du parc, a déjà mêlé son eau douce à l’eau salée de l’océan, est lui aussi porteur de richesses.

L’aspect le plus intéressant qui urge d’être mentionné est la période des amours qui s’étale de fin Mars à fin Septembre : le meilleur moment pour visiter le parc.

Le parc national de la Langue de Barbarie est aussi une zone importante de reproduction des tortues marines. Quatre espèces sont observées :
Tortue Luth (Dermochelys cariacéa), Tortue imbriquée ou à écailles (Fretmochelys imbricata) tortue verte (Chelonia mydas) et la tortue olivâtre (Lepidochelus). Leurs  observations sont devenues rare à cause des agressions exercées sur elles.

Le parc national de la Langue de Barbarie abrite également une autre diversité biologique très importante. Différentes espèces appartenant à la classe des mammifères et des reptiles sont observées : il s’agit des lièvres à oreilles de lapin, varan, patas, mangouste, rat palmiste, vipère heurtant, couleuvre et hérisson.

IMAGES : Parc national des oiseaux de la Langue de Barbarie

En savoir plus

Parc de la Langue de Barbarie - Réapparition de la tortue marine migratrice

 

Sénégal nature et culture en images


Photos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoPhotos

EcoVidéos


Vidéos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoVidéos
artdeco-h-328x140-1.jpg

EcoReportages

 

Ecotourisme : Niokolo Koba, à la découverte d’une riche réserve de biosphère

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a bouclé un séjour de quatre jours dans la région de T...

 

Le Sine-Saloum, l'univers de la mangrove et des bolongs

Du Sénégal, on évoque souvent Dakar la tumultueuse ou Saint-Louis la coloniale, n’oub...

 

LES DIVINITES COTIERES - Dans les antres sacrés des Lébous

Le long de la côte du Sénégal, de Saint-Louis à la Casamance, il existe des divinit...

EcoVidéos

Voir la Vidéo
Voir la Vidéo
Voir la Vidéo
Voir la Vidéo