A la découverte du lac artificiel du parc de Hann - Un espace multi fonctionnel


Le parc forestier et zoologique de Hann se situe à 6 km environ du centre ville de Dakar. Il couvre une superficie totale de 60 ha et constitue un lieu très agréable pour la découverte de la flore et de la faune, un havre de paix et de verdure. Il abrite un lac artificiel, une des merveilles de la capitale. Ce magnifique plan d'eau, en plus d'être un gîte pour les oiseaux, est un espace de révision pour élèves et étudiants et un lieu de plaisance pour les couples.

Le parc forestier et zoologique de Hann, ce ne sont pas seulement les animaux qu'on y trouve. A plusieurs mètres de l'entrée de cet endroit, un peu au fond, on découvre le lac. Un coin où règne un calme plat et où l'on respire la nature, loin des bruits et des pollutions de toutes sortes de la ville. Les chants mélangés d'un grand nombre d'oiseaux sont les seuls bruits qui se font entendre. A l'entrée, des gardes forestiers, assis sous des huttes, veillent sur tout. Les visiteurs sont eux en communion avec la nature.
Dans cette étendue d'eau vivent aussi quelques espèces animales comme des varans, de petits poissons, entre autres, servant de nourriture aux oiseaux qui y viennent en nuées au coucher du soleil. Quand certains visiteurs, assis au bord de ce plan d'eau, le contemplent, d'autres vont faire une traversée à l'aide d'une barque de fortune. Le lac sert aussi d'abreuvoir pour les chiens errants. L'eau est stagnante avec une couleur tirant sur le vert et le noir. Les alentours sont délimités par des petits murs. Les bancs et tables en bois sous des huttes longent la plage du lac.
On y retrouve un restaurant. Nommé « Le pélican », il constitue un espace de détente pour les visiteurs. La barque bleu-blanc conduit par un des agents forestiers assure les traversées. Le prix du voyage est de 250 F pour les enfants et de 500 francs pour les adultes. Une statue de pélican est nichée au milieu du lac. Des arbres touffus longent les berges du plan d'eau.

Un espace de rencontre des oiseaux

A première vue, on se croirait au parc de Djoudj. Un des plus beaux atouts du lac du parc forestier et zoologique de Hann est le fait qu'il soit un point de rencontre des milliers d'oiseaux. Ils sont les seuls à assurer l'ambiance de cet endroit par leurs divers chants. On retrouve une variété d'oiseaux et en particulier des pélicans. Un espace où ils se nourrissent.

Le lac, lieu de plaisance pour les couples et espace de révision pour les étudiants

A Dakar, les plages, les restaurants, jardins publics, comme beaucoup d'autres d'endroits, sont fréquentés par les couples pour se promener, discuter ou prendre de l'air. Le lac du parc de Hann est aussi un de ces lieux de plaisance. En compagnie de sa femme et de ses enfants, Sidi Keïta vient de finir une traversée. Il avoue être fasciné par cet endroit. « C'est la première fois que je viens faire une traversée en famille. Comme je n'ai pas beaucoup de temps, je profite du week-end pour faire plaisir à mes enfants aussi. C'est naturel et relaxant. C'est bien de venir en couple avec ses enfants profiter de la nature ». Son épouse Madame Keïta rejoint son mari, « visiter des endroits de ce genre fait revivre, ça donne du plaisir. J'étais fascinée par sa beauté et je compte y revenir en famille à chaque fois que l'occasion se présente ».

Se rafraîchissant autour d'une table avec ses enfants, Madior Touré confiera : « je viens de faire une traversée avec mes enfants et un ami. Et cet endroit est simplement merveilleux. Je m'y rends deux fois par semaines depuis que je l'ai connu. Et j'avoue que je suis tombé amoureux du lieu. C'est pour cela que je suis venu cette fois avec un ami qui lui aussi l'a beaucoup aimé ». Un couple plus jeune vient d'arriver sur les lieux, ils se tiennent la main. « Nous sommes venus pour prendre de l'air en amoureux et discuter. Chaque week-end, on est là. Ces genres d'endroits sont rares de nos jours, il faut qu'on en profite », dit Malick Diop avant que sa fiancée Aïda n'ajoute : « ça fait du plaisir de venir dans des endroits aussi naturels. Et c'est bien de partager ce plaisir avec quelqu'un qu'on aime. C'est un lieu très romantique et calme pour vivre mieux, vivre sa relation amoureuse ».

Comprenant que le cadre peut aussi aider à mieux faire fonctionner les neurones, nombreux sont les élèves et étudiants qui ont transformé le lac en un espace de révision. Quand certains, documents en main, font des va-et-vient, d'autres sont assis sous les tentes pour soit des exercices, soit la lecture de leurs cours à voix basse. Mody Guèye est candidat au Brevet de fin d'études moyennes (Bfem). « J'ai plus de concentration ici. A chaque fois que j'ai des devoirs, je viens ici. Comme je prépare mon Bfem, je viens avec mes camarades réviser les cours et faire des exercices ». Son camarade Ousseynou Dieng d'appuyer : « En plus du calme, c'est relaxant et naturel ».

Côtoyer les oiseaux et le lac dans un environnement calme est donc une bonne méthode pour mieux apprendre, selon ces derniers. Amy est une étudiante qui habite le secteur, tous les jours, elle vient dans cet endroit pour lire. « C'est merveilleux comme endroit. Depuis que je l'ai connu, quand j'ai besoin de concentration, je viens ici. Et loin de tout bruit, je lis mes livres. Personne ne me dérange. J'en profite pour respirer de l'air frais », dit-elle avec enthousiasme.

Le restaurant « Le pélican » attend encore les visiteurs

Des chaises, des tables en bois, un comptoir sous une case, c'est le décor du restaurant « Le pélican » du lac de Hann. Les visiteurs après ou avant une traversée du lac s'y retrouvent pour boire un verre ou manger. Dans ce cadre enchanteur, les serveurs en tee-shirt vert accueillent les clients.

Mais ce n'est pas encore le grand rush vers ce restaurant d'une capacité d'accueil de 75 personnes, selon le gérant, M. Ndao. « On a commencé, il y a juste dix mois. On ne fait pas encore de bonnes affaires, on attend les visiteurs », avance-t-il avant de renseigner, sur les services offerts : « on vend des boissons et des jus naturels, des plats aussi. Il y a des gens qui tiennent des réunions ici également ».

Le week-end, à l'en croire, est la période où ils reçoivent le plus de clients. « On a plus de clients les week-ends surtout le dimanche. De ce fait, ce jour, un musicien assure l'animation avec une musique très soft. Le restaurant ouvre de 9h à 22h. C'est un espace de détente. Il y aussi les traversées que nous gérons. Le prix du ticket adulte est de 500 F et celui pour enfant est à 250 F ».

24 MARS 2012  LE POPULAIRE

 

Sénégal nature et culture en images


Photos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoPhotos

EcoVidéos


Vidéos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoVidéos
artdeco-h-328x140-4.jpg

EcoReportages

 

Ecotourisme : Niokolo Koba, à la découverte d’une riche réserve de biosphère

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a bouclé un séjour de quatre jours dans la région de T...

 

Le Sine-Saloum, l'univers de la mangrove et des bolongs

Du Sénégal, on évoque souvent Dakar la tumultueuse ou Saint-Louis la coloniale, n’oub...

 

LES DIVINITES COTIERES - Dans les antres sacrés des Lébous

Le long de la côte du Sénégal, de Saint-Louis à la Casamance, il existe des divinit...

EcoVidéos

Voir la Vidéo
Voir la Vidéo
Voir la Vidéo
Voir la Vidéo